Mercredi 1er Août : 7h : Kik est réveillée par un employé qui coupe les feuilles des arbustes... Elle se met à écrire.
9h : on va prendre le petit-déjeuner (commandé la veille) : boisson chaude, 3 toasts, 1 œuf, un bout de fruit.
Une fois prêts, on va se renseigner dans une agence pour l'avion jusqu'à Surabaya. Au top, c'est moins cher que sur internet: 280.000 + 20.000 de frais chacun. Retrait de 4 millions dans une ATM et on règle nos billets d'avion qu'on doit venir récupérer plus tard.
Aujourd'hui, on veut aller voir le Mont Merapi donc on passe déposer l'argent à l'hôtel

            IMG_8524      IMG_8525
                      (cliquez sur les photos pour les agrandir)

puis on prend un bus jusqu'à Sudirman Road. Ce n'est pas le bon endroit donc on marche encore un bon quart d'heure jusqu'aux minibus pour Kaliurang.
12h40 : c'est parti... mais à 10km/heure!
Une fois qu'on est les seuls passagers à l'intérieur, le chauffeur s'arrête et nous met dans un autre véhicule... Bon. On arrive finalement à un parking d'où des jeeps partent pour 250.000r faire un tour là haut...

                              IMG_8526

Autre option, tour en moto (ou « ojek ») pour 60.000 par personne.
On ne s'attendait pas à cela donc on tente la négociation mais nos interlocuteurs sont en position de force, on opte pour un tour en ojek.
Passage de rivières asséchées,

IMG_8527 IMG_8529 IMG_8534

               IMG_8532

villages détruits... Les dernières éruptions du Merapi datent de 2006 et 2010.
Vestiges d'une maison (et magasin de musique) touchée par la cendre brûlante de l'éruption de la nuit du 5 novembre 2010:

IMG_8548 IMG_8538

IMG_8539   IMG_8543    IMG_8541

IMG_8546 IMG_8545

Arrivés à Kali Adem (le point de vue), c'est trop nuageux donc on ne voit rien...

IMG_8550 IMG_8554 IMG_8557

IMG_8561

C'est abusé car les chauffeurs devaient être au courant avant de partir. Celui de Cadou passe son temps au téléphone, c'est agaçant. Sympa, le jeune chauffeur de Kik nous paye une boisson locale au gingembre (très épicée!) et une cigarette au « clove ».

IMG_8563 IMG_8565

Allez, ce n'est pas tout mais on a un bus à prendre pour rentrer nous... on repart en moto vers la station de bus mais on doit être juste niveau temps car on roule très vite en faisant des slaloms... à l'indonésienne quoi On est un peu crispés derrière... Et en plus, on arrive après le départ du dernier bus. Résultat, on entame une course poursuite en espérant le rattraper! Peine perdue, les chauffeurs se résignent à nous ramener à Yogyakarta car « c'est leur devoir ». Nickel bien qu'on ait les doigts complètement tétanisés à force de s'accrocher de toutes nos forces au scooter. On les paye puis on part à pieds jusqu'à Sudirman Road... qui paraissait bien plus près sur notre plan.

   IMG_8567    IMG_8568
Un peu dangereux les trottoirs "by night"...

Achat de litchis et de « salas » puis on passe par un grand mall climatisé où il y a un spectacle pour enfants.

IMG_8569 IMG_8571 IMG_8574

Repas au « Wendy's » mais ce n'est pas terrible. Cadou a encore faim donc on marche jusqu'au MacDo pour qu'il reprenne un sandwich.
Retour en bus, arrivés à l'hôtel on est bien fatigués de cette journée... On regarde « Waterworld » et dodo.

Jeudi 2 : On se lève vers 9h15 et on va petit-déjeuner : on entend parler français tout autour de nous... on se pose ensuite sur notre terrasse pour manger les litchis.
Petite trempette dans la piscine,
sympa le t-shirt de l'employé...

                        IMG_8576

douches et check-out.
Kik gère un taxi avec l'hôtel à 14h pour l'aéroport (60.000r) ; on laisse nos sacs à la réception puis on va récupérer nos billets d'avion à l'agence.

                                IMG_8578

Repas du midi au ViaVia.

IMG_8579      IMG_8582      IMG_8580

Retour à l'hôtel puis taxi jusqu'à Adisutjipto Airport.
On passe la fouille puis au moment de l'enregistrement, on nous annonce 45kg pour nos 2 gros sacs!!! Vive les balances truquées... D'habitude, on ne nous dit rien mais là, avec Wings Air, on apprend qu'on n'a le droit qu'à 15kg chacun et non 20 donc on doit s'alléger de 99.000r pour le soit-disant excès de poids!

                                  IMG_8585_Adisutjipto_Airport

On paye la taxe d'aéroport de 35.000 chacun et on attend dans un hall.
Kik va acheter une carte de l'Australie puis on embarque dans un avion à hélices.

IMG_8588 IMG_8589

Le pilote est un peu brusque dans ces manœuvres... On mange nos "salas", c'est spécial comme goût mais on s'habitue.

IMG_8592 IMG_8606

Sympa, on voit le Merapi au-dessus des nuages.

IMG_8604

17h : arrivée à Surabaya. Distribution d'eau et de beignets pour le Ramadan. On passe à côté du stand sans s'arrêter mais une femme appelle Kik car elle tient à lui donner la petit boîte: sympa.

                 IMG_8611

On prend un bus Damri jusqu'à Putabaya Bus Station. Une fois là-bas, on se fait littéralement assaillir à coup de « tu vas où ? ». Pétage de plomb car à l'aéroport, un policier nous a dit de prendre le bus A2 pour Gubeng (la gare) et ici, chacun veut nous vendre son service de bus et tout le monde nous dit qu'il n'y a plus de bus A2...
On monte finalement dans un bus jusqu'à la rue Peluma ; on descend au plus près de la gare Gubeng (soit 1km) mais le problème, c'est que l'on est complètement perdus...
Un jeune couple nous indique la gare et nous accompagne même pour un petit bout de route, adorables. Kik en a marre, on n'a pas d'adresse d'hôtel en plus donc l'option taxi s'impose. On en arrête un à qui on demande de nous déposer dans un hôtel pas cher près de la gare « Gubeng »... il ne parle pas anglais donc on tente de se faire comprendre par des dessins « oui, oui pas de problème... ». Pas sûrs qu'il ait exactement compris mais il nous amène à l'hôtel Gubeng tout près de la gare. Il ne reste plus qu'une chambre libre, très bruyante car la plus proche de la rue, à 90.000 et sans petit-déj car c'est le Ramdam! Allez, ce n'est que pour une nuit...

                                IMG_8612

On s'installe puis on va jusqu'à la gare pour checker les horaires de trains pour Probolinggo : le premier est à 9h mais on ne peut pas réserver. Sur le retour, on passe par un mall où on mange vite fait avant de rentrer à l'hôtel pour dormir.

Vendredi 3 : Réveillés par la vacarme environnant, on se lève à 7h45.
vidéo: http://youtu.be/CTpzgQH_51k

C'est parti pour la gare,

IMG_8615   IMG_8616    IMG_8618

sympa il y a un petit concert dans le hall.

                                   IMG_8619
vidéo: http://youtu.be/AwYEWKNr6ms

Achat des billets, d'un café et le train arrive...
On s'installe dans le wagon numéro 3, Kik s'extasie devant les sièges transformables.

vidéo: http://youtu.be/Xmiy27552-A

Un homme passe et distribue des coussins, ce n'est pas de refus. Des gens passent pour vendre à boire et à manger... On papote pour faire passer le temps.
L'homme des coussins repasse : c'est 4000 pour la location d'un coussin!
Arrivés à Probolinggo, on prend un bémo (=minibus)

                                   IMG_8624

jusqu'au terminal de bus avec 5 chinoises. Il s'arrête devant une agence, les chinoises s'affolent et refusent de descendre. Un homme propose un départ pour Cemoro Lawang dans 15 minutes pour 20.000 chacun. Ce n'est pas beaucoup plus cher qu'indiqué dans notre guide donc on accepte... les filles aussi finalement.
On achète 3 bouteilles d'eau, puis papote avec un couple de français en vacances ici pour un mois.
Ils réservent un tour pour demain matin à 250.000 à 2 entrées comprises... ça a l'air correct donc on fait pareil.

                                  IMG_8625

Le départ tarde car les chinoises chipotent pour le prix du trajet et le chauffeur attend de remplir son véhicule pour partir.

                 IMG_8628

Ça finit par s'arranger et on roule jusqu'au « Yoshi Hôtel » où 3 français descendent car ils ont réservés ici pour la nuit.
Le chauffeur nous demande alors 25.000 par personne pour continuer jusqu'à Cemoro Lawang!!!
On refuse en bloc, il passe des coups de fil, s'énerve, fait traîner... Il nous demande de descendre, on refuse encore en bloc. Il accepte finalement mais on doit payer maintenant... « Non mais tu crois qu'on est né de la dernière pluie coco! » Kik perd patience et s'énerve à son tour. Le chauffeur lui répond très agressivement, Cadou s'emballe à son tour « oh, tu vas te détendre! ». Autant dire que l'ambiance est électrique au possible!
Il fait traîner encore un peu puis abdique.
Une fois en haut, on paye la course... Le couple de frenchys a réservé dans l'hôtel où on s'est arrêté donc ils y entrent, les chinoises doivent continuer encore un peu en voiture jusqu'au leur et nous, on commence à chercher une homestay pas chère. D'un coup, le chauffeur est adorable (peut-être impressionné par notre coup de sang) et nous en montre une en précisant que ce n'est pas plus de 100.000 la nuit. Ok, merci pour l'info.
On entre donc dans Budi Jaya Homestay, une femme nous annonce 150.000 la nuit... Ok, on sort. « Attendez, 100.000 en fait ! ». On s'installe.

               IMG_8629   IMG_8636

16h20 : on sort pour manger. Check de l'hôtel/resto où sont les frenchys mais c'est trop cher;

IMG_8630

le Café Lava est fermé... on se pose dans un boui-boui.

                               IMG_8632

Sur le retour, on s'arrête au Café Lava pour demander le prix des chambres mais après avoir poiroté 10 minutes, on se promène un peu

                               IMG_8634

puis on rentre se reposer à l'hôtel.
Au top, il y a même de l'eau chaude dans la salle-de-bain!
On fait des calculs savants sur le rapport dollars australiens/euros et ce qui sera le plus intéressant à faire quand on aura gagné de l'argent en Australie : le laisser sur un compte là bas ou le transférer rapidement en France ?... On est encore perplexe sur le sujet.
18h40 : on sort pour le repas du soir, c'est impressionnant toute la poussière dans les rues!
Posés dans un boui-boui blindé de monde, on attend 20 minutes avant qu'un serveur daigne venir prendre notre commande. Kik prend des Mie Goreng (mot pour mot « pâtes » « frites » ou fried noodle) et Sate Ayam (« brochette » de « poulet »). Pour Cadou, ce sera Nasi Rames (« riz » « mixé ») et Sate Kambing (on doute longtemps sur l'origine de la viande... ce serait du mouton ou de la chèvre apparemment).

                               IMG_8635

Un homme d'une bonne soixantaine d'années entre et lance un « Bonsoir... » que l'on traduit par « Quelqu'un parle français ici? ». On lui répond donc et il continue alors avec un accent du sud bien prononcé « De l'eau pétillante, on dit comment par ici? ». On est sous le charme direct' ! On l'aide alors à trouver son bonheur... enfin c'est plutôt une limonade car le « Perrier » ici, ils ne connaissent pas!
Après manger, on passe devant le « Lava » et on aperçoit le pépé du sud attablé avec un groupe d'une 15aine de personnes : sûrement un voyage organisé.
Petites courses dans une supérette puis on rentre à l'hôtel où l'on papote 10 minutes avec un frenchy. Il nous confirme, après Sarah rencontrée à la Full Moon sur Koh Phangan, que l'ascension du Mont Rinjani à Lombok est très difficile ! Ça tombe bien, Kik avait déjà laissé tomber l'idée...
On regarde « Gun » (pas terrible) et on dort.